Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Nouvelle adresse du blog : www.silkroad-conseil.com/blog

Manchons de poulet à la tenaille, caramélisés au cola

Par Peggy L. Dec 13, 13:01 cuisine

Des manchons de poulet, qu’est-ce que c’est ? Contrairement à l’usage commun, le manchon n’est pas le pilon du poulet, sinon, on appellerait cela un pilon, pas un manchon. Il s’agit en fait de l’aile du poulet : dans une aile, il y a 2 manchons, dans un poulet, il y en a 4, vous me suivez ? On trouve, dans les supermachés, des “grignottines” de poulet, déjà assaisonnées à l’exhausteur de goût et déjà cuites. C’est exactement la même chose.

Une aile de volaille, c’est un peu comme un bras humain : il y a la main, un poignet (articulation), l’avant-bras, un coude (articulation), puis le bras et une épaule (articulation).

Manchons de poulet à la tenaille, caramélisés au cola

Pour passer de l’aile au manchons (2 par aile), il faut casser les articulations, légèrement extraire un os, et retrousser la viande sur l’os. Cela s’appelle “manchonner”. (“Manchonnage” n’existe pas, sauf pour les tuyaux) La technique est expliquée en vidéo ici sur le site de marmiton.org ou en photos là sur le blog de Sot-L’y-Laisse.

De mon côté, afin d’éviter de me mutiler un doigt à la machette ou encore pour éviter de faire trop de bruit, et aussi parce que c’est mille fois plus simple, j’utilise une tenaille pour couper les articulations. Autre avantage de la tenaille: la coupure est nette et sans éclats d’os.

Manchons de poulet à la tenaille, caramélisés au cola

Une fois l’os étêtée de son articulation (par le bout le moins dodu), je gratte avec un couteau pour dégager l’os, et pour former le manche, je retrousse la viande.

Sur l’avant-bras, il y 2 os. J’extrais le plus petit en tirant dessus, puis je le détache au couteau.

Une fois tous les petits moign… pardon manchons sont prêts, on peut les faire mariner. Mais je les trouve déjà bien assez gras et tendre pour cela.

Alors juste un coup de four à 220°C pendant 20 min, avec un peu d’huile d’olive, de sel et de poivre. Puis je verse un petit verre de cola dessus et je fais caraméliser 5 min sous le grill. Miam !

Manchons de poulet à la tenaille, caramélisés au cola

In the common usage, French people confuse chicken drumstisks and chicken wings called "manchon". Because, chicken wings can be prepared like a drumstick to handle it easier as fingerfood. In the supermarkets, it is called "grignottines" already seasoned with artificial flavors and already cooked.

A chicken wing is much like a human arm: there hand, wrist (joint), forearm, elbow (joint), then the arm and shoulder (joint).

To switch from the wing to the "manchons" (2 per wing), you have to break the joints, extract bone slightly and roll the meat on the bone. This is called "sleeving". The technique is explained in the video here on Marmiton.org or with photos here on the blog of Sot-L'y-Laisse.

For my own, to avoid mutilating my finger with a machete or to avoid making too much noise, and also because it is a thousand times easier, I use pliers to cut the joints. Another advantage of the pliers: the cut is clean and without bone chips.

Once the bone headless its articulation (by the most fleshy side), I scratch with a knife to release the bones, and to form the handle, then I roll up the meat.

On the forearm, there two bones. I extract the smallest by pulling it, then I use a knife.

Once all the little stub... sorry wings are ready, you can marinate them. But I find them quite enough fat and tender for it.

So simply oven them at 220°C for 20 min, with a little bit of olive oil, salt and pepper. Then I poured a glass of cola and I caramelize over 5 minutes under the grill. Yummy !